Archives de l’auteur : claire

ACTIVITES DE JUILLET A DECEMBRE 2023

Atelier « Retrouver l’espérance et agir »

17 au 21 juillet

Espace des possibles, Meschers

—————————————————————————————-

Atelier- débat « Pourquoi et comment dépasser l’écoanxiété ? »

Dimanche 24 septembre à 11h

Evènement Carnaval des possibles , St Leu d’Esserent (Oise)

—————————————————————————————–

Table ronde « Comment transformer une émotion pour enclencher le changement ? Passer de l’éco-anxiété à action »

Co-intervention avec Laetitia Guignier (animatrice nature, tisserande du vivant)

Dimanche 1er octobre à 14h , hall de la salle de l’Arbousière au cœur du Parc. 

Rencontres départementales de l’Education à l’Environnement et au Développement Durable par le Parc de l’Arbousière/Château de la Chapelle à Châteauneuf de Gadagne aux portes d’Avignon.

——————————————————————————————————-

Table ronde « Comment lutter contre l’anxiété, la résignation ? »

Intervention lors de la journée d’étude éducation et environnement /changement climatique/développement durable-environnement- Cohérence éducative dans le Val d’Oise.

Mercredi 29 novembre

Maison départementale de l’Education du Val-d’Oise à Saint-Ouen-l’Aumône (95800)

———————————————————————————————————–

.Intervention sur l’écoanxiété, et animation de groupes de paroles

Journée d’échange sur « Education à l’environnement et écoanxiété »

Jeudi 30 novembre

Le Mans

ACTUALITES JANVIER A JUIN 2023

Groupes de paroles sur le thème de l’écoanxiété à Paris

L’avenir climatique et écologique vous affecte, et vous avez besoin d’en parler.

Un groupe de paroles est un temps d’échanges en petit groupe permettant l’expression des ressentis, l’écoute mutuelle, et la dynamique entre les participants. Cette expérience permet de se sentir moins seul, plus confiant et de bénéficier d’un soutien.

J’animerai un groupe mensuel les mercredis de 19h15 à 20h45 aux dates suivantes:

25 janvier, 15 février, 15 mars, 5 avril, 10 mai, 7 juin.

Il sera possible d’assister à un ou plusieurs groupes.

L’adresse vous sera communiquée à l’inscription, le lieu est situé à côté du Métro La Chapelle (ligne 2) . Vous y serez accueilli à 19h de sorte de commencer à l’heure, à 19h15.

La participation sera libre et consciente, dans une fourchette de 10 à 25 € par séance collective, à apporter sur place en espèces.

Pour vous inscrire, vous pouvez m’envoyer un mail en m’indiquant nom, prénom et votre numéro de portable ou m’envoyer un sms au 0687032564, en indiquant votre adresse mail.

Vous êtes invités à vous inscrire dès que possible. La date limite pour je puisse prendre celle-ci en compte est le lundi précédent la date. Dans tous les cas, je vous ferai un retour par sms ou mail pour vous confirmer votre inscription.

Les inscriptions seront confirmées par ordre d’arrivée , jusqu’à 8 personnes. En cas de demande supplémentaire, j’établirai une liste d’attente .

Il est donc important que les personnes qui auraient un empêchement de dernière minute me préviennent de sorte de ne pas réserver leur place inutilement, au détriment de personnes en liste d’attente.

Si vous avez des questions, n’hésitez pas à me contacter.

Intervention sur l’écoanxiété à Versailles Jeudi 16 février à 19h45

Ciné Débat « Dépasser l’écoanxiété » projection du court métrage « Change pas de sujet » , interventions , et échanges avec le public -Participation libre et consciente

Tiers lieu de l’Ermitage , 23 rue de l’Ermitage à Versailles

ACTUALITES SEPTEMBRE A DECEMBRE 2022

Stand sur évènement, Groupes de paroles, Ateliers,Conférence

Samedi 25 septembre (10h à 17h)

Saint Leu d’Esserent ( Oise)

Carnaval des possibles (gratuit)

Stand écopsychologie : « Les chemins de l’écoanxiété à l’action »

Groupes de paroles mensuels sur l’écoanxiété à Paris

à venir début 2023

Samedi 22 octobre

Pont Sainte Maxence ( zome et forêt)

Atelier de 10h à 17h

Comment choisir d’agir face à la crise systémique ?

6 à 12 personnes. Participation libre et consciente : 30 à 50 €

Samedi 19 novembre

Chateau de Lamorlaye

Conférence : de l’écoanxiété à l’action à 15h30

Forum de la transition écologique «  l’Aire au Vert » https://www.aireauvert.fr/actualite/3eme-forum-de-la-transition-ecologique-de-laire-cantilienne/

Samedi 3 décembre

Pont Sainte Maxence ( zome et forêt)

Atelier de 10h à 17h

Comment choisir d’agir face à la crise systémique ?

Cette journée comporte différents temps: groupe de paroles dans le zome, expériences en forêt pour une connexion intérieure, atelier d’intelligence collective autour du thème de l’action, partages et pistes.

6 à 12 personnes Participation libre et consciente : 30 à 50 €

Modalités pratiques indiquées à l’inscription. Lieu accessible en train depuis Paris ( trajet de 45 mn depuis la Gare du Nord, horaires des trains compatibles avec ceux de la journée)

Vendredi 9 décembre

Rouen Tiers lieu La Base 24 Boulevard de la Marne

Conférence « De l’éco anxiété à l’action », de 18h30 à 20h

 » La dégradation de la planète touche beaucoup d’entre nous, jusqu’aux ressentis d’écoanxiété pour certains. Quelles formes prend-elle? comment la dépasser, et continuer d’agir ? »

L’écoanxiété

Le changement climatique est objectivé par les rapports successifs du GIEC qui annonce des effets prévisibles notamment sur la vie humaine sur terre dans les années à venir.

Face à cela, dans nos pays occidentaux où les réalités climatiques entament une phase de dérèglement, mais où l’information circule sur un avenir problématique, cela génère une inquiétude légitime auprès des populations qui peut lorsqu’elle s’accentue, devenir une « ecoanxiété ». Ce terme apparu récemment dans les médias, donne lieu à des études universitaires actuellement pour en cerner les réalités, et les possibilités de diagnostic.

De manière générale, la question climatique prend une place croissante dans les inquiétudes relatives à l’avenir.En France, l’enquête du 20ème baromètre de l’Agence De l’Environnement et de la Maitrise de l’Energie (ADEME) réalisée sur les représentations sociales de l’effet de serre et du changement climatique (2019) montre que les Français placent pour la première fois l’environnement en tête de leurs préoccupations, à égalité avec le chômage. Dans cette même enquête, 67 % des Français estiment que les conditions de vie vont devenir difficiles en raison du changement climatique.

L’écoanxiété recouvre les effets psychiques qui dépassent une inquiétude, une préoccupation pour l’avenir . Il n’existe pas une définition consensuelle de ce terme, mais elle se manifeste de manière différente selon les personnes, sous forme par exemple d’une anxiété focalisée sur cette question, d’états émotionnels récurrents, de la difficulté à se projeter ou à trouver du sens à ses choix dans ce contexte, des troubles somatiques…

Différentes enquêtes sont en cours : https://obveco.com/enquetes-en-cours/

Le récent ouvrage de Charline Schmerber : » Petit guide de survie pour éco-anxieux » (éditions Philippe Rey , 2022) est une ressource très utile si vous vous sentez concernés.

J’ai rejoint le RAFUE (Réseau des professionnels de l’accompagnement Face à l’Urgence Ecologique) Plus de précisions: https://asso-rafue.com/

L’écopsychothérapie au service de l’éducation populaire confrontée à une accélération de la crise systémique

J’ai un parcours de nombreuses années dans le domaine de l’enseignement et de l’animation, toujours dans une optique de conscientisation politique pour favoriser des actions ayant du sens . J’ai pu réaliser ces expériences dans l’institution, l’enseignement agricole ( éducation socio-culturelle et à la solidarité internationale) et dans le secteur associatif (réseaux d’AMAPs, et de paysans, programme alimentation durable de l’association Echanges pour une Terre Solidaire) .

Maintenant reconvertie dans le domaine de la psychothérapie, j’accompagne notamment des éco-anxieux. Je m’inscris dans le courant de l’écopsychothérapie , qui fait une place à la nature dans l’accompagnement.

Comment ne pas se sentir concerné par les évolutions écologiques ou climatiques annoncées ? Il n’est pas pathologique d’être inquiet face à l’avenir de la planète, mais la difficulté est de gérer sa représentation de l’avenir, et il ne faut pas banaliser le bouleversement psychique que les prises de consciences amènent.

Or aujourd’hui ,les actions d’éducation populaire sur tous les thèmes d’actualité comme l’alimentation durable, le respect de l’environnement, les mobilités douces, …n’ont de sens que si elles sont situées dans un contexte plus large, et associées à des prises de conscience plus radicales comme la dégradation annoncée de la planète, de ses milieux, de ses ressources , et de ses conditions climatiques. Comment accompagner des personnes venant de vivre une fresque du climat qui les a souvent touchés, ou qui a soulevé des questions existentielles comme celle de l’avenir de l’espèce humaine …

Nombreux sont ceux qui, éco-conscients, choisissent de continuer à agir en vue d’un changement, en lien avec les autres, et pour maintenir leur éthique de responsabilité. Le choix de l’action est parfois aussi un sujet compliqué.

La posture de l’animateur devient donc plus complexe : là où il doit favoriser une prise de conscience, il risque de provoquer de l’anxiété, de la colère, de la tristesse, voire une démobilisation.

L’enjeu devient donc qu’il ait lui même traversé ces processus, et pour cela qu’il ait bénéficié d’un espace collectif pour le partager de sorte d’être au clair sur sa posture face à des publics. Il n’y a pas de posture idéale, en revanche, il est de la responsabilité de l’animateur d’être conscient de ses propres ressentis . Ainsi, il sera en mesure de gérer ceux du public, en maintenant une distance suffisante vis à vis de ce qu’il vit lui-même intérieurement au moment où il intervient . De plus, conscient des déstabilisations émotionnelles possibles, il prévoiera des temps pour qu’elles soient partagées, soutenues dans un cadre adapté et sécurisant comme celui de groupes de paroles Enfin, il pourra s’appuyer sur des temps en nature favorables au ressourcement .

Groupes de Partage et de Soutien

Durée : 3 heures

A partir de septembre 2022, je peux organiser un GPS ou plusieurs GPS à la demande à Pont Sainte Maxence ou ailleurs. Taille du groupe souhaité : entre 4 et 8 personnes. N’hésitez pas à me contacter

Vous êtes perturbé, désorienté , affecté, ou simplement inquiets par le contexte économique, sanitaire, environnemental, climatique…

Vous souhaitez conforter vos choix d’actions, partager vos ressentis et vos réflexions sur vos priorités personnelles ou professionnelles.

Cette proposition vise à vous soutenir et à asseoir vos choix.

Ce groupe d’échanges comportera différents aspects: le partage des ressentis, la mobilisation de vos envies et désirs , des expérientiels en forêt, un appui aux actions que vous menez ou souhaitez réaliser, ou un repérage pour des choix de projets.

Précision sur un GPS à Pont Sainte Maxence:

Lors d’ un court temps d’accueil dans une petite salle comportant toutes les commodités (toilettes et possible boisson chaude) , je vous présenterai le principe de participation financière consciente, le déroulé de l’atelier, et ses différents temps qui se dérouleront aussi dans un lieu privilégié (un zome, construction en bois près de la nature) et en forêt.

Coût par séance : Participation libre et consciente entre 10 et 35€. Voir explications ci dessous.

Le lieu est facilement accessible depuis Paris (train: 45 mn de la Gare du Nord)

La participation libre et consciente est une autre façon d’envisager la rémunération d’une activité.

C’est une démarche à laquelle nous ne sommes pas habitués, plusieurs éléments sont à prendre en compte pour décider de votre niveau de participation financière:

  • La valeur estimée de ce que vous avez reçu qui comprend non seulement l’activité proprement dite, mais sa préparation et tous les efforts nécessaires à sa réalisation.
  • Vos possibilités financières.
  • L’entretien des lieux utilisés.

Zome

C’est une construction en bois d’un peu moins de 20 m², autoporté, et comportant 7 côtés.

Recouvert de bardeaux, il a la forme d’un cristal, dont la partie inférieure serait dans le sol.

Le début de sa construction date de 2008, sous forme d’un chantier participatif pour la première étape d’assemblage des losanges .Puis , il a fallu du temps pour le finir.

Pourquoi ce lieu ?

A la période de mes explorations sur les soins traditionnels, j’ai vécu des huttes de sudation appelées temascal au Mexique puis en France . Ce sont dans les traditions indigènes des lieux qui périodiquement sont dédiés à des rituels qui durent plusieurs heures, avec des phases, des chants, des invocations, un travail sur soi. L’air y est chauffé par des pierres, parfois humidifiées par des décoctions de plantes . 

J’ai été sensible à l’importance du lieu, de l’espace où se vivent ces expériences en groupe , car  ce contexte ritualisé est favorable à se relier à soi-même et à un processus de groupe , qui a son sens et sa guidance.

En revanche, j’ai perçu à quel point, réaliser un temascal en France, c’était faire abstraction de l’importance de la dimension culturelle  de cette expérience, liée à un rapport au monde , une cosmovision. Ici, c’est une parenthèse, et il est difficile ici d’intégrer l’essence de cette pratique, liée à un contexte tout autre.

Cela a posé pour moi la question du transfert de pratiques, voire de forme de lieux rituels,  d’une culture à une autre.

C’est alors que j’ai découvert le concept de zome.

C’est une forme qui a été créée aux Etats-Unis dans les années 60. Cette création n’est pas rattachée à une contexte culturel, mais elle a été conçue en s’inspirant des formes de la nature . Il  a été importé en France par l’architecte Jean Soum qui a construit différents zomes à partie de 1977. C’est grâce à une collaboration avec lui, qu’a pu être réalisé le projet de zome sur mon terrain.

De part sa forme , le fait d’être en bois, son emplacement à l’orée de la forêt, il est en continuité avec la nature et est universel, au sens où il ne s’inscrit dans aucune culture ou tradition.

Chacun pourra y être sensible pour des raisons différentes, à découvrir lorsque vous y entrerez !

Il est utilisé pour des temps de méditations et des groupes de paroles.

Il pourrait accueillir d’autres formes : musique, conte, lectures…

N’hésitez pas à me contacter pour le visiter et/ou pour y mettre en place des activités que vous proposez, et qui correspondraient à l’esprit du lieu.

Les effets du confinement

Nous vivons un moment historique, inédit, qui ébranle tous nos repères.

Comment réagissons-nous ?

Chacun vit cette période de façon très différente, en fonction notamment de son contexte : lieu de vie, entourage, état de santé, situation économique…

Le confinement peut renforcer une sensation d’isolement, ou exacerber les difficultés relationnelles à l’intérieur des couples ou des familles , c’est une situation anxiogène si des proches sont loin, âgés, déjà malades, si sa propre économie est impactée …

Au contraire, les liens familiaux, vécus différemment , peuvent faire découvrir la richesse de passer du temps avec ses proches, ses enfants en particulier.

Ce temps suspendu peut ouvrir des questionnements sur soi, de nouvelles activités grâce notamment à tout ce qui est proposé sur youtube.

La crise mobilise notre rapport au monde, et elle peut nous mettre face à des ressentis comme de l’impuissance devant tant de complexité, de la colère vis à vis de l’injustice ou des messages contradictoires, une tristesse face à l’irresponsabilité humaine, une inquiétude quant à l’avenir de la planète….ou l’espoir de changements comme une plus grande solidarité entre les humains.

C’est une expérience nouvelle car notre intériorité et notre positionnement vis à vis de l’extérieur sont remis en cause, sans que nous ayons pu nous y préparer.

Nous sommes à la fois face à nos caractéristiques psychiques, nos conditionnements, nos libertés, nos liens affectifs, notre vision du monde en questionnement, notre spiritualité pour les personnes concernées.

Pour les personnes qui ne sont pas en totale précarité et survie, nous sommes face à l’organisation nouvelle de nos journées, qui nous demande une prise de responsabilité, un arbitrage, quelles que soit les conditions de confinement ou de maintien- ou pas- d’activité professionnelle.

C’est une mobilisation énorme de l’être.

En cas de souffrance psychique trop forte, un accompagnement individuel a toute son utilité pour traverser cette étape, en complément d’un suivi médical.

Il me semble aussi particulièrement important de pouvoir échanger sur ce que nous traversons, et se préparer aux changements des mois à venir. La crise sanitaire sera un déclencheur d’une crise plus large, économique.

Voir Covid 19

COVID-19

Les séances individuelles seront organisées dans les lieux habituels avec toutes les mesures nécessaires de protection sanitaire, communiquées lors de la prise de RV.

A Pont Sainte Maxence, les séances individuelles peuvent avoir lieu dans un espace extérieur abrité, spacieux et privé favorable à une distanciation sociale plus sécurisante et/ ou dans un lieu en forêt si la météo le permet.

Séances par téléphone, WhatsApp ou Skype.

Les groupes de paroles peuvent être organisés avec maximum 8 personnes, et en respectant gestes barrière et distanciation sociale, dans une salle appropriée, ou à l’extérieur.